Asteur en Louisiane : 14 février 2021

Mis à jour : févr. 16

Jean-Christophe Jabouin résume des grandes nouvelles de la semaine en Louisiane : l'industrie pétrolière, le travail législatif et des développement économiques.

(Bayou Pierre Part, Pierre Part, Louisiane; Photographe: Ethan Castille)

Asteur en Louisiane est un article hebdomadaire dans lequel Jean-Christophe Jabouin résume en français des nouvelles importantes de la semaine en Louisiane dans le journal de Télé-Louisiane. Abonnez-vous à ses comptes sur Twitter et Facebook pour rester au courant.


Malgré la baisse des décès et des hospitalisations liés au Covid-19, les autorités restent sur le qui-vive. Les restrictions de phase 2 ont été prolongées de 21 jours en raison de l'inquiétude suscitée par l'éventuelle diffusion de variants lors de Mardi Gras. Malgré les problèmes d'approvisionnement et les frustrations liées à l'annulation ou à la prise de rendez-vous, les opérations de vaccination dans l'Etat se déroulent pourtant bien. Les autorités se félicitent notamment du niveau d'acceptation du vaccin en milieu carcéral qui contraste avec le faible taux de vaccination des personnels de santé. L'émergence de rapports sur la gestion de l'épidémie pourraient pourtant inquiéter. Certaine maisons de retraite sont accusées d'abandon de leurs résidents faute de personnel. Il leur est notamment reproché leur manque d'efficacité contre la covid-19 et plus largement un manque de suivi médical et d'hygiène. D'autre part, selon une étude du Scripps Research Institute le Mardi Gras 2020 a contribué à faire de La Nouvelle Orléans l'un des plus important cluster de coronavirus du pays. Près de 50.000 cas d'infection de la première vague épidémique seraient liés à cet événement.

Les annonces de l'administration Biden inquiètent l'industrie pétrolière de Louisiane. Des parlementaires de l'Etat ont fait part de leur préoccupation sur l'avenir du secteur et sur l'impact économique des mesures prises. Le secteur a consenti des efforts ces dernières années pour moins polluer. Déjà en perte de vitesse dans l'Etat, il connait en plus une forte crise depuis le début de la pandémie. Près de 10.000 emplois ont été perdu et la fermeture de la raffinerie Shell de Convent est mal vécu. Pour ne rien arrangé, Shell a enfoncé le clou en annonçant cette semaine une diminution annuelle de 2% de sa production dans le Golfe du Mexique. La société marque ainsi un peu plus son désintérêt pour les énergies fossiles et sa volonté d'investir dans les énergies propres qui lui permettront d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Le secteur pétrolier rappelle pourtant qu'il participe à la richesse de l'Etat et au financement des services publics des différentes collectivités. Le secteur finance aussi pour une bonne part les opérations de restauration des zones humides et de défense du littoral, sujet éminemment d'actualité avec la hausse du niveau des océans.


En dehors des interrogations sur l'avenir du secteur pétrolier, les législateurs de l'Etat se sont également penché sur d'autres sujets. La diminution des recettes fiscales qui devient un véritable problème pour les collectivités louisianaises a notamment été abordé par un groupe de réflexion sur les politiques publiques. Celui-ci a identifié 28 fonds spéciaux protégés par la Constitution qui pourraient être restructurés et permettre un financement flexible et pérenne des services publics. Près d'un milliard de dollars pourrait ainsi être dégagés soit l'équivalent du manque à gagné de l'Etat. Les parlementaires ont également repris leur débat sur les forces de l'ordre. Après les tensions de cet été liés au mouvement Black Lives Matter, les échanges ont porté sur 18 recommandations qui pourraient faire évoluer la police. Parmi elles, la formation des policiers, la gestion des plaintes, le recrutement parmi les minorités ou encore le contrôle de comportements racistes. Enfin, après la polémique sur les machines à voter lors de la présidentielle, certain élus ont annoncé qu'ils resteraient vigilants sur le processus d'achat de ces équipements suite à l'annonce du remplacement du parc ancien.


Des établissements scolaires de l'Etat vont s'investir dans les domaines économiques et environnementaux. Trois HBCU louisianais vont ainsi rejoindre l'initiative 10000 Small Business lancée par Goldman Sachs. Le programme vise à aider les entrepreneurs à créer des emplois et des opportunités économiques en leur donnant accès à l'éducation, aux capitaux et aux services de soutien aux entreprises. D'autre part, l'université Nicholls projette de construire un centre de recherche axé sur l'érosion côtière dans les bassins de Terrebonne et d’Atchafalaya. Le programme vise notamment à former une main-d'oeuvre au fait des techniques de restauration et de protection côtières. Les personnels des établissements scolaires de la paroisse de Jefferson ont par ailleurs reçus une bonne nouvelle. Enseignants et employés des écoles recevront respectivement 500 et 250 dollars de prime pour les remercier de leur travail durant la pandémie. Jefferson constitue le plus grand système scolaire de l'Etat. Il scolarise près de 50.000 élèves et emploie 7.000 personnes.


Enfin comme pratiquement chaque semaine, un aperçu de l'actualité environnementale. La Coastal Protection and Restoration Authority (CPRA) a annoncé qu'elle consacrerait 32 millions de dollars à la restauration du marais de Cameron Meadows. Cette partie de la paroisse de Cameron a notamment souffert du passage des récents ouragans mais a surtout été la victime de l'exploitation pétrolière. Cet important projet renforcera cette région qui sert de zone tampon naturelle entre le sud-ouest de l'Etat et le Golfe du Mexique. L'organisme financera également à hauteur de 26,7 millions de dollars la phase I de la construction d'un complexe d'écluses adjacent au Bubba Dove Floodgate sur le canal de navigation de Houma. Par ailleurs, l'Etat va interdire le ramassage d’huîtres sur quatre récifs artificiels à l'est du Mississippi. Cette décision vise à leur permettre de se reproduire et d’essaimer vers d'autres gisements. Après deux années difficiles, les populations d’huîtres de Louisiane sont menacées. Les ostréiculteurs alertaient ces dernières semaines sur leur mortalité massive.

64 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • White Instagram Icon
  • Twitter
  • YouTube
Télé-Louisiane-logo-white-stateonly.pn